Palais de justice de Metz

Référent : Caroline Soppelsa - Publié le 23/01/2018

Contributeurs : Jérôme Payet, Caroline Soppelsa



Metz. Le palais de justice, carte postale (éd. Lavelle & Cie, Estel), s.d. [milieu du XXe siècle].
Source : © Collection particulière
Metz. Les fontaines, l'esplanade et le palais de justice, carte postale (éd. Poll), s.d. [milieu du XXe siècle].
Source : © Collection particulière
Palais de justice de Metz. Façade sur la cour intérieure, 15 septembre 2012
Source : © Fab5669 / Wikimedia Commons

Adresse

3 rue Haute-Pierre
METZ

Ouvert au public : Oui

  • Identité
    • Localisation : France, Grand Est, Moselle, Metz
    • Date de Construction : 1778-1791
    • Période de fonctionnement : 1812-aujourd'hui
    • Particularités :

      Le palais de justice est installé dans l'ancien palais du gouverneur de la province des Trois Évêchés.

    • Statut patrimonial : classé monument historique
    • Référence Mérimée (Monuments historiques)

    • Fonctions :
      • 1812 à aujourd'hui - cour d'appel

      • 1812 à aujourd'hui - cour d'assises

      • 1912 à aujourd'hui - tribunal pour enfants

      • 1958 à aujourd'hui - tribunal de grande instance

      • 1958 à aujourd'hui - tribunal d'instance

  • Dates-clés
    • 1778 - 1791 - Construction d'un nouveau palais pour le gouverneur de la province des Trois Évêchés

      Le nouveau bâtiment, conçu par l'architecte Charles Louis Clérisseau (1721-1820), s'élève à l'emplacement de l'hôtel de la Haute-Pierre racheté par le roi au chapitre de la cathédrale.

    • 1812 - Appropriation du palais du gouvernemeur devenu celui du département à usage de palais de justice

  • Personnes liées à l'établissement

      CLÉRISSEAU, Charles Louis

      Dates : 1721-1820

      Statut : architecte


      Biographie

        Élève de Germain Boffrand à l'Académie royale d'architecture, le parisien Charles Louis Clérisseau remporte le prix de Rome en 1746 et fait le voyage d'Italie. Pensionnaire de l'Académie entre 1749 et 1754, il prolonge son séjour dans la ville éternelle jusqu'en 1767, relèvant de très nombreux monuments antiques (20 volumes de dessins). À son retour en France, il est reçu à l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture comme peintre d'architecture (1769). Il est l'auteur, à Metz, du nouveau palais du gouverneur (1777-1791) qui deviendra en 1812 le palais de justice de la ville.

        Pour en savoir plus :

        McCORMICK Thomas Julian, Charles-Louis Clérisseau and the genesis of neo-classicism, Cambridge (Mass.), MIT Press, 1990, XIV-284 p.

        Fiche biographique dans la base AGORHA.

        Dossier de légion d'honneur dans la base Léonore.

      CLÉRISSEAU, Charles Louis, (architecte) (1721-1820)

  • Statistiques
  • Ressources