Palais de justice de Nîmes

Référent : Caroline Soppelsa - Publié le 22/12/2017

Contributeurs : Caroline Soppelsa



E. Lacour, Nîmes. Le palais de justice, carte postale, s.d. [début du XXe siècle].
Source : © Collection particulière
Photo-Nîmes-Bédouin, Nîmes. Le palais de justice [façade donnant sur le boulevard des Arènes], carte postale, s.d. [début du XXe siècle].
Source : © Caroline Soppelsa
Nîmes. Le palais de justice et les arènes. Vue aérienne, carte postale (éd. Rella), s.d. [milieu du XXe siècle, avant 1948].
Source : © Collection particulière

Adresse

1 boulevard de la Libération
NÎMES

Ouvert au public : Non

  • Identité
    • Localisation : France, Occitanie, Gard, Nîmes
    • Date de Construction : 1838-1848
    • Période de fonctionnement : 1810-aujourd'hui
    • Statut patrimonial : inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques
    • Référence Mérimée (Monuments historiques)

    • Fonctions :
      • 1810 à aujourd'hui - cour d'appel

        • Ressort : Département du Gard ; département de la Lozère ; département du Vaucluse ; département de l'Ardèche
      • 1810 à aujourd'hui - cour d'assises

  • Dates-clés
    • 1801 - Lancement d'un projet d'assainissement des prisons et de réorganisation des locaux judiciaires de la ville de Nîmes

      C'est l'ingénieur de l'arrondissement, Charles-Etienne Durand (1762-1840), qui est chargé de dresser les plans de ce projet dont la première version est élaborée dès cette année 1801.

    • 1801 - 1805 - Études pour la mise au point du projet définitif

      Les plans sont validés dès 1803.

    • 1805 - 1810 - Travaux de construction

    • 1810 - Inauguration officielle des nouveaux locaux

    • 1828 - 1832 - Projets d'agrandissement du palais de justice devenu trop exigu

      Ces projets sont l'œuvre du nouvel architecte départemental, Gaston Bourdon (1801-1854). Ils prévoient assez vite la destruction de la façade et d'une bonne partie des bâtiments élevés par Charles-Etienne Durand.

    • 1833 - 1838 - Études pour la reconstruction du palais de justice sur le même site

      La reconstruction est finalement préférée au simple agrandissement.

    • mai 1838 - 1848 - Travaux de reconstruction du palais de justice

      Le chantier est plusieurs fois interrompu dans l'attente du déblocage des fonds nécessaires à la poursuite des travaux.

  • Personnes liées à l'établissement

      BOURDON, Gaston

      Dates : 1801-1854

      Statut : architecte


      Biographie

      BOURDON, Gaston, (architecte) (1801-1854)

      DURAND, Charles-Étienne

      Dates : 1762-1840

      Statut : ingénieur-e


      Biographie

        Né à Montpellier en 1762, Charles-Étienne Durand se forme à l'École fondée en 1779 par la Société des beaux-arts de cette ville, école dont il devient bientôt le professeur d'architecture (1786-1792). En 1792, il est nommé ingénieur ordinaire du département du Gard, puis, en 1800, ingénieur ordinaire des ponts-et-chaussées à Nîmes. Il y assume également la charge d'architecte des hospices, tandis qu'il donne dans la région les plans d'une série de temples protestants. Son œuvre nîmoise compte encore ouvrages d'art, aménagements urbains et chantiers de restauration, au premier rang desquels celui de la Maison Carrée (1816-1822) sous la direction de Stanislas-Victor Grangent. Dans les domaines judiciaire et pénitentiaire, il supervise les travaux d'assainissement des anciennes prisons de Nîmes et y reconstruit le palais de justice (1801-1810).

        Pour en savoir plus :

        GUUINIC Théodore, Transmettre l'architecture par ses modèles (1787-1840). Charles Durand et l'École des ponts et chaussées de Montpellier [thèse de doctorat en architecture sous la direction de Frédérique Villemur et de Thierry Verdier], Montpellier, Université de Montpellier III, en cours depuis 2016.

        JOUVE Michel, « Les palais de justice de Nîmes. Charles Durand, architecte », in Mémoires de l'Académie de Nîmes, VIIe série, tome XXIV, 1901, p. 147-151.

        LIARDET Olivier, « Charles-Étienne Durand (1762-1840) : le rêve de la ville néo-classique », in BIENVENU Gilles et RIDEAU Géraldine (dir.), Autour de la ville de Napoléon [actes du colloque organisé à La Roche-sur-Yon à l’occasion du bicentenaire de la ville les 28, 29 et 30 octobre 2004], Rennes, PUR, 2006.

      DURAND, Charles-Étienne, (ingénieur-e) (1762-1840)

  • Statistiques
  • Ressources